La durabilité concerne la relation entre l'homme et l'environnement, le présent et l'avenir. Chaque petite action que nous entreprenons aujourd'hui a des conséquences invisibles mais réelles sur demain, mais vous et nous ensemble aiderons le monde à mieux respirer. Notre mission est de fournir aux gens des pailles en acier inoxydable soigneusement conçues et réutilisables pour une hydratation quotidienne confortable et durable. Nous voulons vous aider à oublier une fois pour toutes les pailles en plastique jetables et encourager tout le monde à adopter de bonnes habitudes et à réduire les déchets ainsi que l'empreinte écologique globale que nous avons tous sur la planète. Pour y parvenir de la meilleure façon possible, nous avons décidé de nous engager en premier lieu, afin d'avoir le moins d'impact possible sur l'environnement en tant qu'entreprise responsable et engagée.

DONNER L'EXEMPLE : INTRODUIRE L'OXYGÈNE

C'est un désir profondément enraciné qui nous a amenés à trouver un moyen de réduire l'empreinte carbone de nos activités sur la planète.
Montrer l'exemple en compensant la quantité totale de CO2 dans le cycle de vie de chaque paille que nous produisons, était un produit naturel et naturel un choix inspirant pour nous.

Depuis un demi-siècle, le plastique est l'un des matériaux les plus utilisés pour fabriquer des récipients, des ustensiles, des emballages alimentaires et des pailles !

 

 

Des organisations militantes très en vue mènent des campagnes pour débarrasser le monde des pailles en plastique - notamment Greenpeace et beaucoup d'autres. Des citoyens concernés, dont de nombreux jeunes, font pression pour que de nouvelles lois limitent l'utilisation de la paille en plastique.

Quelle est la raison pour laquelle les pailles en plastique, en particulier, ont été visées. La réponse courte est que beaucoup considèrent les pailles comme un gaspillage de plastique inutile qui représente plus largement notre surconsommation d'un matériau connu pour avoir de graves conséquences sur notre planète.

Il y a plus de 10 millions de tonnes de plastique qui entrent dans notre océan chaque année. On estime que d'ici 2050, nos océans contiendront en fait plus de plastique en poids que de poissons. Ces statistiques et projections alarmantes ne tiennent même pas compte de la pollution du plastique sur terre, et des déchets plastiques qui encombrent nos décharges et pourraient se retrouver dans les océans.

Les pailles en plastique ne représentent peut-être qu'une fraction de notre utilisation quotidienne du plastique et une infime portion des problèmes de pollution par le plastique. Pourtant, chaque jour, en Europe, nous créons suffisamment de déchets à usage unique pour envelopper 2 fois la circonférence de la terre. C'est la seule quantité de paille utilisée en Europe en un seul jour ! Dans le monde entier, le gaspillage est encore plus stupéfiant.

Nos pailles en plastique sont utilisées pendant quelques minutes, puis jetés. Elles ne peuvent jamais être correctement recyclées. Et comme tous les plastiques, elles dureront des siècles et ne se dégraderont jamais complètement.

Dans la plupart des cas, les pailles en plastique à usage unique sont une forme de gaspillage tout à fait inutile. Les réduire ou les éliminer de votre routine quotidienne est une solution facile que tout le monde peut choisir de faire. Cette simple action peut aider à faire prendre conscience du niveau élevé de déchets plastiques et de pollution, et sur ses effets négatifs sur la santé de nos océans, de notre environnement et de tous les êtres vivants.

Les particuliers peuvent commencer par simplement demander "pas de paille" quand ils commandent des boissons.

Les restaurants, bars et cafés peuvent s'adapter en servant des pailles uniquement sur demande. Ils peuvent également cesser de distribuer des pailles en plastique et se procurer des pailles en bambou, papier ou acier inoxydable réutilisable.

En 2019, La Commission Européenne à mis en place une directive pour interdir le plastique à usage unique, elle sera progressivement adopter dans la législation des pays européens, mais elle a été reporté à 2021 en France. L'arrêt des pailles en plastique à usage unique est une étape simple vers un réajustement de nos consommation en matière d'alimentation et de boissons. Dans l'idéal, elle s'étendra à la remise en question de toutes les formes de déchets plastiques à usage unique, y compris la réduction ou l'élimination massive des bouteilles, tasses, couvercles, récipients alimentaires, ustensiles et emballages en plastique à usage unique.

 

 

Un peu d'histoire

Les archéologues ont mis au jour des vestiges qui suggèrent que des pailles faites de pierre, et plus tard de matériaux métalliques, étaient utilisées pour siroter des boissons dans certaines cultures anciennes datant de plus de 5 000 ans.

La paille moderne est devenue à la mode au milieu du XIX, coïncidant avec la montée en puissance des cocktails américains garnis de feuilles et de fruits, tels que les Cobblers et les Mint Juleps.

Les plus communes étaient alors faites d'herbe de seigle, qui était naturelle, abondante, bon marché et douce - mais pas très durable et avait tendance à s'effondrer sur elle-même avant qu'une boisson ne soit terminée. En général, on utilisait deux pailles d'herbe à la fois pour faire passer une seule boisson. Les cocktails garnis de fruits étaient aussi souvent servis avec une cuillère de bar ainsi qu'une paire de pailles d'herbe de seigle.

La paille moderne en papier a été brevetée en 1888. Des variantes de pailles en papier ont été améliorées au fil du temps, notamment celles avec un revêtement extérieur en cire, qui améliorait les performances mais éliminait leur capacité à être recyclées ou compostées. Les pailles en papier ont été adoptées par les consommateurs et utilisées comme principal matériau de fabrication des pailles pour les 80 années suivantes.

Pendant la période d'expansion américaine qui a suivi la fin de la Seconde Guerre mondiale, la part des plastiques dans la fabrication des produits a explosé de façon spectaculaire. À partir du début des années 1950, les usines ont commencé à produire toutes sortes de nouveaux produits de consommation en plastique à un rythme sans précédent. Dans les années 1960, les pailles en plastique étaient moins chères à produire et plus performantes que le papier, si bien qu'elles sont devenues le matériau de prédilection pour les pailles à boire.

 

À l'époque, personne n'avait envisagé l'impact futur des plastiques à usage unique sur notre environnement. Les pailles, tasses, bouteilles, ustensiles et emballages alimentaires en plastique ont donc dominé le marché pendant plus de cinq décennies. Et notre utilisation de ce matériau a connu une croissance exponentielle.

La création de la Journée de la Terre, le 22 avril 1970, a lancé le mouvement environnemental moderne. Mais il a fallu attendre le début du 21. Siècle pour que notre culture plus large commence à comprendre les conséquences négatives sur la santé et l'environnement des articles en plastique à usage unique "bon marché et pratiques" qui sont devenus si ancrés dans notre vie quotidienne.

Alors que la tendance à réduire les déchets plastiques jetables s'est imposée, de nouveaux types de pailles et d'articles de boisson réutilisables ont été introduits sur le marché.

Outre l'acier de qualité alimentaire, d'autres matériaux sont désormais utilisés pour fabriquer des pailles réutilisables, notamment le verre, l'aluminium et le silicone. Pour les pailles à usage unique, les alternatives au papier font maintenant leur retour. D'autres alternatives émergentes aux pailles à usage unique sont le bambou, le PLA (plastique végétale) compostable et même les pâtes.

Les pailles en plastique à usage unique étaient à l'origine fabriquées avec du polystyrène, un plastique qui peut libérer des neurotoxines dans les aliments et les boissons. Mieux connu pour son utilisation dans les récipients en polystyrène ou les produits durs comme les ustensiles en plastique, le polystyrène est fragile, a tendance à se fissurer facilement et est très rarement recyclé.

Si certains fabricants fabriquent encore des pailles à boire en polystyrène, un plus grand nombre de pailles en plastique à usage unique sont désormais fabriquées en polypropylène ou en polyéthylène. Ces matériaux sont moins nocifs pour l'environnement que le polystyrène, mais ils sont encore produits à grande échelle à partir de combustibles fossiles et de produits chimiques tels que le pétrole brut et le gaz naturel et ils ont encore beaucoup des effets négatifs sur la santé et l'environnement des autres types de plastiques à base de pétrole.

Même si les pailles en plastique sont faites de plastiques qui peuvent être recyclés, aucune usine de recyclage n'accepte les pailles en plastique car elles sont trop petites pour être correctement recycler et risquent de bloquer la chaine de recyclage. Par conséquent, la quasi-totalité des 100 millions de pailles en plastique à usage unique utilisées chaque jour en Europe finissent par être mises en décharge, dans la nature ou pire dans les océans.

Les produits chimiques présents dans de nombreuses variétés de plastique à usage unique conventionnel, y compris ceux utilisés pour fabriquer les pailles, sont dangereux lors de la fabrication et peuvent créer des déchets industriels toxiques. En outre, les additifs chimiques couramment utilisés pour donner à certains produits en plastique leurs propriétés de performance désirables peuvent avoir des effets néfastes sur l'homme.

 

 

Impact du plastique sur notre planète

La pollution par les plastiques est l'une des menaces les plus graves pour notre environnement, créant une exposition toxique dans chaque phase de son cycle de vie. L'ampleur des problèmes créés par les pailles, les boissons, les récipients alimentaires et les ustensiles en plastique augmente avec nos populations. Nous recyclons toujours moins de 20 % des plastiques recyclables et chaque année, on estime que 182,5 milliards de pailles en plastique à usage unique sont jetées.

 

Comme nos océans se trouvent en aval de tous les endroits de la planète, ils reçoivent une grande partie des déchets plastiques produits sur terre. On estime que le plastique constitue 90% des déchets flottant à la surface des océans, avec 6,4 millions de tonnes de débris atteignant nos océans chaque année.

 

Contrairement aux autres types de déchets alimentaire, le plastique ne se biodegrade pas. Il se décompose plutôt à la lumière du soleil en petits morceaux qui ne disparaissent jamais vraiment. Ces morceaux sont mangés par les oiseaux et la vie marine, s'échouent sur les plages.

Le plastique est également balayé par les courants océaniques, atterrissant dans des tourbillons appelés tourbillons océaniques, qui sont impossibles à nettoyer. Le tourbillon du Pacifique Nord, entre la côte de Californie et Hawaï, abrite le plus grand site de déchets océaniques au monde. Cette masse flottante de plastique serait aujourd'hui trois fois plus grande que celle de la France, les morceaux de plastique étant six fois plus nombreux que la vie marine, et on estime à 1,8 trillion le nombre de morceaux de plastique pesant près de 90 000 tonnes qui flottent actuellement dans cette zone.

 

 

 

Destruction de la vie marine et des oiseaux

Le plastique menace les créatures marines, grandes et petites. Une  vidéo de tortue postée en 2015  (vidéo qui peut choquer la sensibilité des plus jeunes) a alerté sur le problème, elle montrait des scientifiques tirant une paille en plastique de la narine d'une tortue de mer. Elle a montré de façon très choquantes les impacts et les dangers de la pollution des océans et a inspiré le mouvement de nombreux individus à renoncer aux pailles en plastique à usage unique. Plus de 100 000 mammifères marins et un million d'oiseaux de mer meurent chaque année après avoir ingéré du plastique ou s'y être empêtrés. Ce matériau est non seulement dangereux pour la vie marine, mais il peut également transférer des produits chimiques toxiques dans la chaîne alimentaire, avec des conséquences potentiellement graves pour la santé humaine.

Il faut entre 500 et 1000 ans, voire plus, pour que le plastique se dégrade. Chaque morceau de plastique jamais créé existe toujours, y compris la petite quantité qui a été incinérée et qui est devenue une émission de particules toxiques dans l'air.

 

 

 

Des premiers gestes et des solutions

Bien qu'il puisse être difficile d'éliminer complètement le plastique à base de pétrole de notre quotidien, il existe des mesures que nous pouvons prendre pour limiter ses impacts potentiels sur la santé et réduire la consommation et les déchets de plastique.

Des associations internationales comme Plastic Pollution Coalition proposent de bons conseils pour réduire l'utilisation de plastique jetable dans nos vies.

Les produits en acier inoxydable comme les pailles, les bouteilles d'eau, les tasses, les tasses et les récipients alimentaires ont été conçus pour offrir des alternatives plus sûres et plus durables au plastique.

Les acheteurs qui choisissent des pailles en acier inoxydable plutôt que des alternatives en plastique font un pas significatif vers le changement des mauvais habitudes et l'intégration de modes de vie plus durables et plus sains.

 

Suivez nous

  • Black Pinterest Icon
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon

Infomations

Contactez nous

Moyens de Paiement

© 2018-2020 by La Longue Paille

0